OBJECTIFS

TOURISME



Même si une région possède un patrimoine géologique exceptionnel de renommée mondiale, il ne peut être reconnu comme géoparc à moins d’avoir un plan de développement durable tenant compte de la population qui y vit. Ce développement peut prendre la forme de tourisme durable avec l’établissement de sentiers pédestres ou cyclables, la formation des gens locaux pour en faire des guides, et en encourageant les fournisseurs d’activités touristiques et d’hébergement à adopter les meilleures pratiques internationales en développement durable.

Ça peut aussi se faire par un engagement envers la population locale et par un respect de leur mode de vie traditionnel de manière à les impliquer et à respecter leurs droits et leur dignité. Un Géoparc mondial qui n’a pas l’appui de la population locale ne pourra réussir.


Un exemple canadien:  https://stonehammergeoparc.com/explorer/activites-vedettes/


ÉDUCATION



Tous les géoparcs mondiaux doivent avoir comme pré-requis le développement et la diffusion de programmes éducatifs à plusieurs niveaux pour faire prendre conscience de notre patrimoine géologique et ses liens avec les autres patrimoines naturel, culturel et immatériel. Plusieurs Géoparcs mondiaux offrent des programmes scolaires ou des activités à des groupes de jeunes ou lors d’événements spéciaux annuels comme le Jour de la Terre ou la Semaine des sciences. Plusieurs Géoparcs mondiaux offrent également des programmes éducatifs formels et informels aux  adultes et aux retraités, alors que beaucoup d’autres proposent des formations aux gens locaux  qui pourront, à leur tour, enseigner à d’autres.


Exemple canadien: https://stonehammergeoparc.com/apprendre/ressources-enseignants/


PROTECTION ET CONSERVATION

Les Géoparcs mondiaux sensibilisent les populations aux risques naturels tels les éruptions volcaniques, les tremblements de terre, les tsunamis et plusieurs d’entre eux participent à l’élaboration de stratégies d’atténuation des catastrophes au sein des communautés locales. Les géoparcs détiennent les données sur les changements climatiques passés et enseignent sur les changements climatiques en cours et sur l’adoption des meilleures pratiques pour l’utilisation de l’énergie renouvelable et l’adoption des normes de tourisme durable.

Les géoparcs renseignent sur l’utilisation durable et le besoin de ressources naturelles, qu’elles soit extraites de mines, de carrières ou harnachées dans l’environnement régional, tout en promouvant en même temps le respect de l’environnement et l’intégrité du paysage. Les géoparcs ne sont pas des entités légales; toutefois des sites clés à l’intérieur des géoparcs devraient être protégés en vertu de législations locales, régionales ou nationales le cas échéant.


Exemple canadien: https://stonehammergeoparc.com/communaute/preservation-conservation/


RECHERCHE



Les Géoparcs mondiaux sont des territoires particuliers où le patrimoine géologique, ou la géodiversité, a une importance internationale. Les Géoparcs mondiaux sont ainsi encouragés à participer avec les institutions universitaires à la recherche scientifique active en Sciences de la Terre et, le cas échéant, dans d'autres disciplines, afin de faire progresser nos connaissances sur la Terre et ses processus.

Un géoparc mondial n’est pas un musée, mais plutôt un laboratoire actif où les gens peuvent s’engager dans la science tant au niveau de la recherche universitaire avancée qu’au niveau du visiteur qui veut en savoir plus.


Exemple canadien:  http://tumblerridgegeopark.ca/index.php/paleontology/